Empathie

 » Quand je rencontre un vieux musicien, ou un acteur ou un peintre, qui n’a pas eu la carrière qu’il s’était promise, j’éprouve de l’amour pour eux, je pense que ce sont les gens les plus héroïques au monde, parce qu’ils continuent, qu’ils n’ont pas obtenu la renommée ou l’ont perdue, mais ils continuent. On comprend qu’ils ne recherchent plus la gloire mais que, Dieu merci, il y a des gens au monde qui pensent que créer la beauté est une forme supérieure d’occupation dans la vie. Et c’est grâce à eux, souvent, que la vie vaut la peine d’être vécue. »

(auteur inconnu)

Cet article a été publié dans Lisières. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s