J’ai…

surmonté quelques signes de découragement / peut-être connu une hyper connectivité sensorielle

J’ai jeté aux oubliettes le roman à venir / J’ai mal à la planète a écrit JP Duprey / J’ai cueilli la neige artificielle / J’ai rêvé la mort de l’infâme / J’ai perdu mes pas dans des œuvres littéraires / J’ai égaré mon regard de circonstance atténuante / J’ai cheminé avec la fée du logis / J’ai failli un faux départ en règle / J’ai supporté la médiocrité / J’ai gravi ma bêtise tenace / J’ai trahi plus d’une fois le lever du jour / J’ai intenté le silence / J’ai cherché l’oubli sur le bord de la piste / J’ai guetté en vain mon étoile / J’ai attendu par infirmité / J’ai écouté l’aléatoire sans retour sur une face / J’ai marché sans la moindre idée / J’ai emprunté la quiétude au hasard / J’ai tué l’art et régné dans la toile / J’ai ruiné mon émoi / J’ai butté le divin sur le divan / J’ai encombré le vide et rien que ça / J’ai revu mes fantômes régulièrement / J’ai souscrit par défaut / J’ai tu ma lassitude / J’ai regardé passer le troupeau / J’ai hurlé la lumière noire / J’ai brillé sans encombres / J’ai inventé la rature / J’ai raturé du coup l’invention / J’ai trahi mes raisons de croire / J’ai cru sans raison à la trahison / J’ai maudit la création et la récré aussi / J’ai raté mes correspondances / J’ai esquivé la prochaine fois / J’ai voyagé et puis après / J’ai honoré l’instant / J’ai souri mon mépris aux cons / J’ai maintenu l’eau de vie / J’ai pardonné quitus / J’ai banni Brutus / J’ai ri aux képis / J’ai couru en bourse / J’ai fait le ménage / J’ai nagé sans succès / J’ai paniqué magnifiquement / J’ai travaillé mon absence / J’ai consenti beaucoup trop / J’ai traduit la clé des saisons / J’ai porté plainte contre la dépense / J’ai pas fini ! / J’ai chanté mort aux vaches et au champ d’honneur / J’ai mis la délicatesse à l’épreuve / J’ai tenu la main de l’enfance / J’ai montré l’oiseau de nuit (…)

J’ai deux grands bœufs dans mon étable / J’ai épuisé la suite / J’ai dévissé de ma chaise, dévissé de ma bibliothèque / J’ai connu la jachère / J’ai puisé ma force dans la détresse / Jai devisé hé oui hé oui / J’ai siroté six roteuses d’affilée / J’ai cueilli l’amertume / J’ai veni vedi vixi et j’ai passé mon tour / J’ai tourné en boucle / J’ai piégé le vivre ensemble / J’ai vendangé le doute / J’ai dégusté la croisée d’un regard /  J’ai mordu l’avant scène / J’ai séduit l’heure pâle / J’ai fait les cent pas sur le quai / J’ai migré en douce / J’ai balayé devant ma porte / J’ai tiré tout droit / J’ai arrosé ça / J’ai sonné les cloches / J’ai taillé un short / J’ai abondé la décroissance / J’ai été de passage / J’ai manifesté ma peau / J’ai hardé au labeur / J’ai usé mon ardeur au travail / J’ai mis de côté l’autre pour l’être devant soi / J’ai étouffé la langue de bois / J’ai pincé pour l’icône / J’ai pris le chemin de traverse / J’ai prisé l’idée d’arrêter d’écrire / J’ai versé au dossier, j’ai versé d’dans / J’ai repassé sans succès / J’ai prière de ne pas me déranger / J’ai accumulé des pièces sans conviction / J’ai mangé avec mes doigts / J’ai flâné en tire au flanc / J’ai perdu de vue la preuve et Pontalis /  J’ai osé Joséphine / J’ai tu l’émoi / J’ai pris l’ascendant / J’ai télévisé les ondines d’Hölderlin / J’ai rué vers l’or, dans les brancards / J’ai maté l’infirmière / J’ai foiré ma sortie / J’ai changé les plaquettes / J’ai secondé l’horlogerie / J’ai remonté le pendule / J’ai tiré le rideau / J’ai zappé l’éclipse / J’ai tenu le silence en laisse / J’ai éclipsé mon retard / J’ai rendez-vous avec la forêt (…)

J’ai disparu de la circulation / J’ai eu raison de moi / J’ai les sculptures de Giacometti gardes du corps / J’ai perdu la voix / J’ai expédié les affaires courantes / J’ai culminé dans l’éloignement / J’ai marché à contre courant, c’est charmant / J’ai réclamé le silence / J’ai déchu la formule / J’ai résisté au vice, jusqu’à quand ? / J’ai horreur de l’absence / J’ai suspendu le traitement / J’ai cousu main / J’ai même pas honte bu / J’ai désespéré le bluff / J’ai falsifié la facilité scrupuleusement / J’ai nettoyé les petites écuries / J’ai rêvassé passage Jouffroy / J’ai appris le buvard / J’ai randonné en haute terre / J’ai dédié mon indépendance / J’ai bravé l’inutile / J’ai semé le doute / J’ai fait perdre des gagneurs / J’ai salué les truands, combattants francs tireurs des corps francs / J’ai évité les sourires / J’ai flingué la haute idée que je me faisais de moi-même / J’ai arpenté la vacuité / J’ai guetté, quêté la gaie quête du graal / J’ai divorcé de l’enfer et du ciel / J’ai vaqué, valsé, divagué, vogué comme un drôle / J’ai pris froid, pris peur, pris du retard, pris du plaisir, pris le soleil, pris l’averse, pris mon temps, pris la parole, pris un dessert, pris un billet, un ticket, pris la peine, pris la porte, pris une gifle, un pain dans ma gueule, pris le pouvoir, pris mon tour, pris un verre et puis un autre, pris en grippe, pris en levrette, pris en flag, pris en tort, pris le pont Notre Dame à contre sens, pris à revers, pris deux kilos, pris à regret, pris rendez-vous, pris du bon temps, pris à temps, pris à perte, pris soin de moi, pris la poudre d’escampette, de perlimpinpin, la poudre aux yeux, pris un café et néant de prison ferme, pris le vent, pris la place, des messies pour vos lanternes, pris une douche froide, pris l’oseille et la tangente / J’ai pris mon courage à deux mains, à défaut, à moitié, à bras le corps et ce qu’il en reste / J’ai pris la porte, un carnet, un crayon, un pass, le prétexte, toute la lumière et lâché prise / J’ai coiffé sur le poteau / J’ai attiré le regard fuyant / J’ai marché à l’aveugle / J’ai démarché honteusement / J’ai pas l’ombre d’un doute / J’ai pas les mots qui faut, pas même les mots défaussés / J’ai rôdé, maraudé, taraudé, sarodé ? non ça rôde pas et Sarraute pas davantage / J’ai désabusé l’épervier / J’ai trié, trimé, triqué, tripoté, tricoté, triolisé, trialisé, tripé en triphasé le rite, l’héritier, d’Erythrée, la mitre, le cric, la potée, l’alisée, l’osselet, et l’os beau, l’os gore d’Hossegor, le tricot, le tripot, l’oripeau, le troupeau, le trou de peau et la route qui fait le tour / J’ai quoi encore ? l’étoffe ? / J’ai l’alphabet fil de féeriste / J’ai la mémoire qui flanche j’m’en souviens très très bien / J’ai raclé le fond / J’ai ruiné le social / J’ai banni la constitutionnalité, l’évasion fiscale, l’invasion fécale, l’austérité, l’autre sûreté, les paradis fiscaux, Davos… Davaï ! (…)

 

 

Extraits du recueil J’ai est un autre, à paraître.

 

 

Cet article a été publié dans Ecri(ra)tures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s